Grain à Moudre #1 – La Confluence des Graines

Un moment de lecture et d’écoute par « notre » artiste Bagçilar, aussi connu sous le nom de Barthélémy. Il nous propose un moment de nostalgie en nous faisant revivre son souvenir de la première édition des Graines Electroniques. A la fois artiste et organisateur, il nous livre son ressenti unique sur la première édition des Graines Electroniques et nous régale avec son mix fraichement publié qui réchauffera vos coeurs.

Pour remettre un peu de chaleur dans nos cœurs, c’est ce mix inédit qu’il faut écouter!

A l’heure où l’association Graines Électroniques commence enfin à se remettre de la frustration générée par l’annulation de ses événements de l’année 2020, il est à la fois facile de trouver l’inspiration pour des idées de prochaines dates et en même temps difficile de se projeter dans l’ambiance actuelle de pandémie. En effet, la tristesse accumulée de ne pas avoir pu mettre en place nos idées sémillantes se mêle à une motivation extrême de relancer des activités riches en émotions, en rencontres, en partage et en musique.

Pour nous relancer, dans ce contexte de vie ralentie par le froid et le virus, il est, je trouve, bon de se remémorer un des temps forts de l’association: la première édition de l’Open Air organisée par nos soins en septembre 2019. 

En effet, ce moment incroyable est devenu pour moi le mythe du week-end parfait, de l’Open-air ensoleillé, qui efface toutes inquiétudes de l’esprit, qui apporte félicité, sourire, et création d’amitié avec de parfait.e.s inconnu.e.s. Les associations en présence étaient chargées d’énergie positive, pleines de savoirs-faires et de savoirs-êtres à transmettre, et nous avions l’impression percutante que chacun et chacune des festivali.er.ère avait quelque chose à leur apporter. Les bénévoles étaient enthousiastes, les organisa.teur.rice.s radieux.se et j’avais la sensation accrue que chaque interaction n’était que bienveillance. En tant qu’organisateur, c’était un plaisir de voir ces centaines de personnes se précipiter dans les allées de la Station Mue, magnifique lieu de verdure et d’architecture, terre d’accueil de notre festival.

En tant que DJ dans ce bel après midi du crépuscule de l’été, j’étais enchanté de voir danseurs et danseuses se déhancher sur la house chatoyante de Bellaire, de voir certaines connaissances venir me sourire au abords de la zone artiste, et des inconnu.e.s me remercier pour ce moment de communion. 

 Bref, on à envie de recommencer, de revivre cette insouciance, et croyez moi, aux Graines Électroniques, on garde espoir, et on n’arrête pas de penser à des façons de vous faire kiffer la vie. En souvenir de ce moment parfait, tout ce que je peux vous proposer pour l’instant c’est un fragment de l’après midi vécu avec certain.e.s d’entre vous, avec le mix que j’avais travaillé à l’époque et revisité depuis.

J’espère que ce mix vous plaira et réchauffera vos petits corps/cœurs! A bientôt! 

Barthélémy Richoux – Février 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s