Grain à moudre #2 – L’événement comme une micro société

Aujourd’hui dans ce Grain à Moudre on a l’immense plaisir de vous faire découvrir Théo AKA The Macedonian . Théo il est un peu comme nous aux Graines Electroniques, il multiplie les casquettes et il agit sur plusieurs thématiques : éco-responsabilité, événementiel, plus particulièrement sur la musique électronique. Il est Responsable Evènementiel à AREMACS et Label Manager chez Multiversal Records (rien que ça !). On va finir par le piquer à Aremacs pour le ramener chez nous, tant le match est parfait.

Et que serait Grain à Moudre sans le mix qui va avec ? Parce que bien sûr vous vous doutez que si on a discuté avec Théo, c’était aussi un prétexte pour écouter un nouveau mix de pystrance endiablée – on aurait préféré le voir en live au Graines Electroniques #2 mais bon, un mix inédit c’est déjà pas mal du tout ! Nous on adoooore, attention aux non-initiés, ça donne envie de bouger, productivité assurée si vous êtes en télétravail, coup de boost garanti si vous écoutez ce mix pour faire votre sport de la journée ! Bonne écoute et comme on dit dans le milieu : tapez bien du pied.

Pour celles et ceux qui l’ignorent encore, AREMACS est une association qui accompagne principalement des structures de l’événementiel à la réduction, la gestion et la valorisation des déchets lors de leurs événements qu‘ils soient culturels, sportifs ou autre. AREMACS sensibilise également les publics de ces événements à l’éco-responsabilité ; cette association emblématique transforme pas à pas le secteur de l’événementiel (et elle est née à Lyon ! ). Maintenant que vous savez tout, place à notre discussion avec Théo.

Quel sens mets-tu derrière ton travail à Aremacs ?

Je travaille pour l’association Aremacs depuis 2016, et ce métier allie pour moi le secteur d’activité dans lequel je souhaitais m’établir professionnellement : l’évènementiel, tout en me permettant de donner du sens à mon activité en travaillant sur la thématique de la transition écologique et dans l’économie sociale et solidaire. Du sens, car c’est un métier qui me permet d’allier ma passion ainsi que mes convictions.

 Peux-tu nous parler de ta vision de l’évènementiel écoresponsable ?

Pour moi l’événementiel écoresponsable, en plus d’être l’avenir du secteur, c’est l’expérimentation de la mutation sociétale qui se présente devant nous : une société plus juste où les dimensions sociale et environnementale sont au cœur du processus (et non le profit comme aujourd’hui). Nous montrons qu’il est possible de réaliser sur un évènement (que nous voyons comme une micro société) qui prend en compte ces aspects et qui a la volonté de toujours progresser sur ces questions, alors pourquoi cela ne serait pas transposable à l’ensemble de la société ? C’est ce que nous démontrons avec notre action.

As-tu pu voir une évolution dans les pratiques de l’événementiel au cours de ces dernières années ?

En effet les pratiques ont beaucoup bougé en 5 ans, de façon beaucoup plus rapide que la société. Les organisateurs d’évènements ont compris qu’ils avaient un rôle de vérital laboratoire sociétal, ainsi qu’un devoir d’exemplarité. En effet les évènements commencent à prendre conscience que les messages et les valeurs qu’ils transmettent sont tout aussi importants et ont autant de valeurs que la manifestation en elle-même.

En quoi consiste ton poste chez Multiversal Records ?

J’ai rejoint le label quelques mois après sa création en 2019 avec comme objectif de travailler sur la structuration, de mettre en place des stratégies pour développer ce projet, donner de la visibilité aux artistes qui le compose et à travers cela continuer à développer la scène lyonnaise autour de notre esthétique favorite : la psytrance. Au sein de notre collectif, j’occupe donc un rôle de coordinateur de différents projets que nous menons et que nous développons. Néanmoins nous sommes un véritable collectif associatif composé d’un bureau et d’un CA actif qui travaille au quotidien afin de nous permettre d’être dynamique et d’avancer. Il est fondamental pour nous de garder cet esprit associatif, de travail collectif et collaboratif pour toujours essayer de prendre les meilleures décisions dans un esprit démocratique et de consensus. J’en profite du coup pour faire une bise à toute l’équipe de MVR 😊

Quelle actualité pour Multiversal Records ? Comment gérez-vous cette période compliquée ?

Après une belle compilation que nous avons sortie en début d’année et qui nous a pris beaucoup d’énergie, nous allons reprendre les sorties d’artistes au cours du prochain mois avec une belle sortie d’un nouveau venu dans le crew : Ulmo ! En effet notre activité est considérablement perturbée par cette situation, l’impossibilité de faire des soirées, en plus de nous ennuyer sur le plan moral, nous embête sur le plan économique : les sommes que nous gagnions en organisant des évènements, avant le covid, nous permettaient tout juste d’assumer les charges fixes de la structure. Nous avons donc besoin d’être imaginatif et d’aller chercher de nouvelles sources de financement, ce à quoi nous travaillons . Mais nous tiendrons bon et tout finira par s’arranger je l’espère sincèrement !

Théo Rockenstrocly interviewé par Oriane Pontet – Avril 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s